Les socialistes de Gentilly ont 4 élus

Publié le 1 Mai 2014

Les premiers textes des socialistes dans cette nouvelle mandature, pour Vivre à Gentilly de mai-juin 2014

Quatre socialistes siègeront au Conseil Municipal de Gentilly durant la mandature 2014-2020. Elus sur la liste "Tous ensemble pour Gentilly" ils formeront un groupe autonome mais partie intégrante de la majorité municipale. Avec plus de 68% des suffrages la liste conduite par Patricia Tordjman montre une nouvelle fois l'ancrage à Gauche de notre ville. Ce score flatteur s'accompagne néanmoins de l'abstention la plus élevée jamais enregistrée à Gentilly lors d’un scrutin municipal. Notre liste n'a reçu l'approbation que de 34% des inscrits (moins de 16% pour la liste de la Droite). C'est par la qualité de leur action et l'exemplarité de leur comportement que les élus, à tous les niveaux, pourront redonner espoir et confiance dans les institutions démocratiques.

Christine Achour fait son entrée dans le groupe des élus socialistes. Elle rejoint Frédéric Héritier, Bouchra Benmadani et moi même, Guillaume Gaulier, qui aurai l'honneur de présider à nouveau le groupe socialiste. Nous saluons Marie-Thérèse Raymond, qui faisait partie de notre groupe dans la dernière mandature.

Bouchra Benmadani est également élue conseillère de la communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre. La nouveauté de ce scrutin était, comme vous l’aurez sans doute remarqué, la présence d’une seconde liste sur les bulletins de vote, celle des élus présentés (« fléchés ») pour le Conseil d’agglomération. Ils étaient auparavant simplement désignés par les conseils municipaux.
Ce changement n’a pas suffi pour animer un débat démocratique sur le rôle et le fonctionnement de la Communauté d’agglomération du Val de Bièvre (CAVB). Des propositions ont bien sûr été faites par les uns et les autres dans les domaines de compétences de l’agglomération (économie, environnement, etc.) mais sans que l’agglomération n’apparaisse comme un acteur disposant d’une autonomie de décision. Nous voyons là un profond déficit démocratique. La CAVB est déjà une avancée importante mais il faudrait dépasser la coopération intercommunale et les décisions par simples consensus des Maires. Deux villes de notre communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre, dont la plus grande- Villejuif-, ont changé de majorité lors de ces élections, faisant un moment craindre un basculement à droite de la CAVB. A Villejuif en particulier, cette issue éventuelle, qui n’était probablement pas souhaitée par la majorité des électeurs, n’a pas même fait partie du débat électoral.

A Gentilly la perspective du Grand Paris, qui se substituera aux communautés d’agglomération existantes en 2016, avec des compétences essentielles comme l’aménagement urbain et le logement, a néanmoins été l’occasion de parler d’intercommunalité dans cette campagne municipale. Dans la majorité municipale mais probablement aussi dans le conseil municipal (si on se réfère à la position des élus d’opposition sortants), les socialistes sont les seuls à approuver la création de la Métropole du Grand Paris, tout en reconnaissant la nécessité d’une grande vigilance quant à sa mise en œuvre concrète.

Cette divergence est de celles qui justifient l’existence d’un groupe socialiste. Ce groupe sera dorénavant dans la majorité mais sans participation à la Direction Municipale, comme nous l’expliquons dans les Echos du Conseil.

ECHOS DU CONSEIL :

Lors du conseil municipal d’installation, les élus socialistes ont donné leurs voix à Patricia Tordjman pour sa réélection comme Maire de Gentilly mais ils se sont abstenus sur la liste des adjoints. Les socialistes ont contribué au rassemblement de la Gauche à Gentilly. En revanche, les discussions qui ont eu lieu ces derniers mois, n’ont pas permis de créer les conditions de notre participation à la direction municipale en tant que maires adjoints, alors que nous le souhaitions. Nous avons considéré que les propositions qui nous étaient faites dans ce sens ne tenaient pas assez compte de la représentativité électorale des socialistes à Gentilly ni du choix effectué par les militants gentilléens pour leur « tête de liste ». Nous nous engageons cependant résolument dans un travail constructif au sein du conseil municipal et de la majorité, au service des Gentilléens. Nous serons force de proposition et aurons à cœur de faire vivre le débat démocratique.

Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #Politique locale

Repost 0
Commenter cet article