Echos du conseil

Publié le 2 Octobre 2017

Pas de conseil municipal mais à la fin de la pause estivale les élus ont eu l’occasion de se rencontrer lors de la commémoration de la libération de Paris et de sa banlieue. Dans son discours Madame la Maire a honoré la mémoire de grandes figures dont les destins sont liés à la seconde guerre mondiale. Elle a notamment évoqué Marie-Claude Vaillant-Couturier, résistante puis députée, et bien sûr Simone Veil. Cette dernière a survécu à l’holocauste a été une grande combattante du droit des femmes et de l’idée européenne. La décision du Président de la République de la faire entrer au Panthéon doit être saluée. Peu de Gentilléens assistent à ces hommages. Il nous semble pourtant que des jeunes Gentilléens pourraient, dans un cadre pédagogique, y trouver leur place. Dans un peu plus d’un an la commémoration de la fin de la Grande Guerre avec l’armistice du 11 novembre 1918 pourrait être une excellente occasion. Avis aux organisateurs mais aussi aux enseignants ! Bonne rentrée à tous.

Quand nous écrivons ces lignes la rentrée du conseil municipal n’a pas encore eu lieu. La rentrée scolaire oui. Nous espérons qu’elle aura été réussie. Mais il y a des ombres aux tableaux. A l’école Barbusse par exemple des enseignants manquaient et leur remplacement pérenne pose question. Les enseignants du collège Rosa Parks annonçaient le lundi de la rentrée une grève pour le mercredi. Ils dénoncent les conditions de vie et d’enseignement en péril dans un établissement qui a dépassé sa capacité d’accueil. Les 6ème et leurs parents ont pu s’étonner de l’interdiction de courir dans la cour de récréation. Mais on comprend la consigne quand on connaît la taille de cette cour et les effectifs du collège. Au-delà de la satisfaction des revendications très légitimes des enseignants il doit être mis fin au scandale qui fait que Gentilly dispose d’un collège, construit il y a seulement dix ans, dans l’incapacité d’accueillir tous ses enfants. Pourquoi ne pas avoir mis en place cette année une nouvelle carte scolaire, seule solution à court terme ?

C’est en particulier une condition pour pouvoir continuer à réduire l’évitement scolaire.

 

Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #VaG

Repost 0
Commenter cet article