Publié le 31 Janvier 2009

Il y a des jours comme ça, où on n'a pas envie de rigoler.
C'était le cas hier au conseil municipal. Il faut dire que le sujet ne se prête pas vraiment à la gaudriole : le débat d'orientation budgétaire. Et de ce point de vue, Monsieur Daudet et madame LA maire ne nous ont pas déçus.
Imaginez :
-Gentilly touché par la crise
-Gentilly volé par l'Etat,
-Gentilly spolié par la CAVB
-mais Gentilly résistant, tel un petit village gaulois « entre son périphérique et se deux autoroutes »
-mais Gentilly, droit dans ses bottes, ne renonçant ni à ses principes, ni à ses projets.
C'était gaullien!!

J'explique :
Gentilly touchée par la crise :
touchée au portefeuille 
-les droits de mutation vont rapporter moins, crise immobilière oblige
-les frais financiers vont augmenter, crise financière et bancaire oblige,
-le fonctionnement des services coûtera plus cher, crise énergétique oblige
touché aussi dans ses habitants: quand près de 50% des habitants ne sont pas imposables, les situations dramatiques apparaissent très vite dès le début de la crise économique. Les services sociaux seront très sollicités
Gentilly volée par l'Etat :
La dotation globale de fonctionnement (DGF) augmentera de 2% pour l'ensemble de la France mais de 1% seulement à Gentilly
La dotation de solidarité  urbaine (DSU) devait être supprimée. Grâce à la mobilisation de tous, elle est sauvée pour cette année mais gelée (maintenue au niveau de 2008)
Le fonds de compensation de la TVA (FCTVA) va être intégré dans  « l'enveloppe normée » (ne me demandez pas d'expliquer, c'est compliqué mais de toute façon, si je le faisais, mon compte-rendu ne serait pas fidèle puisque Monsieur Daudet ne s'est pas donné la peine de le faire en séance publique, il avait dû le faire en commission des Finances, je suppose)
Gentilly spoliée par la communauté d'agglomération du Val de Bièvre :
A la création de la CAVB, les communes ont mises dans le pot commun la taxe professionnelle. Pas de chance pour Gentilly : depuis longtemps, les équipes qui se sont succédées à la tête du Conseil Municipal ont eu la même stratégie fiscale: « les entreprises créent des richesses, donc elles sont riches. Elles payeront pour nos politiques sociales et notre « haut niveau de service public ». Stratégie payante puisque la TP afflue à Gentilly mais les mécanismes de répartition jouent en notre défaveur. Alors que le potentiel fiscal lié à la TP a augmenté de 14 millions d'euros à Gentilly quand il baissait de 3 millions ailleurs dans l'agglomération, et Gentilly y est de sa poche de 7 millions (la perte de TP communautarisée est supérieure de 7 millions à ce que la CAVB engage comme charges pour Gentilly). Brutalement j'ai eu un flash en entendant M. Daudet dire cela: je l'ai vu affublé d'un sac à main, vociférant à Bruxelles « I want my money back! »
Ce n'était plus De Gaulle, c'était Thatcher!!

Le tableau était brossé en noir mais vinrent les lueurs d'espoir,
que dis-je?  les lumières,
que dis-je?  LA lumière : notre budget sera volontariste:
nous conforterons les services publics
Il n'y aura pas de pause pour la solidarité
nous continuerons nos projets en commençant par les plus rentables (l'avenue Lénine, la couverture de l'A6B)
Comment cela est-il possible?
La recette miracle c'est .... l'augmentation des impôts locaux. On teste l'hypothèse de 10% et on la chiffre :
10% c'est 3 euros par mois pour un locataire d'HLM de la Reine Blanche, c'est 10,76 Euros pour un propriétaire du Plateau Mazagran, c'est enfin 18,71 euros sur un autre endroit du Plateau que je n'ai pas eu le temps de noter. De toute façon, cher lecteur tu as  en main les données pour faire tes calculs : tes feuilles d'imposition, l'augmentation de base de 2,5% (à confirmer toutefois par les services fiscaux) et l'augmentation du taux de 10%. A ta calculette. N'oublies surtout pas de diviser par 12 : le chiffre mensuel fait moins mal!

Le débat qui a suivi cette présentation a permis d'éclairer (un peu) les esprits.
Le PS par la voix de Martine Guillaume demande des éclaircissements, pour comprendre précise-t-elle, sur:
la structure de la dette et les difficultés à emprunter, les droits de mutation, la nécessité d'une augmentation aussi brutale  des taux et une ponction supplémentaire sur le pouvoir d'achat des Gentilléens, les ressources que dégageront le projets « rentables », les investissements d'avenir (ceux qui permettront notamment de réduire les coûts de fonctionnement de la municipalité.
La réponse de Daudet a été cinglante: « j'en ai longuement parlé en commission des finances. Ce n'est pas ici le lieu d'en parler ». En d'autres termes : « circulez, y-a rien à voir. »
La réponse de l'adjoint à l'environnement a été plus surprenante: il avait compris que le PS accusait le PC de vouloir mener une politique de rigueur et s'en offusquait pour enchaîner aussitôt sur une défense et illustration des bienfaits de la rigueur : Que se serait-il passé si ces irresponsables de socialistes avaient pu mettre en oeuvre leur plan de relance ? Déjà que Sarkozy veut nous faire dépenser 26 milliards en plus, si le PS veut lui mettre 50 milliards, où va la France ?
Franchement voir Monsieur Aggoune  dans le rôle de Peyrelevade ou de Pébereau, ça aussi c'était surréaliste!

Mais de réponses motivées aux demandes d'information du PS : rien

La droite municipale a été égale à elle-même : après avoir justifié la politique du gouvernement de soutien aux banques, sans contrepartie, Monsieur Gérus a considéré que ces augmentation était inéluctables mais que là vraiment, trop c'est trop. Il aurait aimé avoir quelques exemples de rationalisation des services, en bref qu'on fasse la chasse au gaspi.
Il a eu plus de chance que le PS dans ses réponses puisque madame LA maire lui a répondu : d'abord en indiquant qu'elle était d'accord avec lui, ensuite en lui précisant que :
-1° jamais on ne toucherait à l'emploi municipal (vous savez tous maintenant, fidèles lecteurs du feuilleton municipal, que la réduction de la masse salariale est la passion compulsive de la droite municipale car ce sont les seules délibérations qu'elles ne votent JAMAIS)
-2° contrairement à ce que laissait entendre l'adjoint aux finances dans sa présentation, il y avait moyen de faire mieux :
-mieux organiser les activités menées par la municipalité pour réduire le recours aux heure sup' ou le recours aux emplois vacataires
-regrouper les services municipaux, les implantations actuelles n'étant pas toujours rationnelles (mais à qui la faute?)
-passer tous les postes de dépenses au peigne fin. En d'autres termes, madame LA maire a implicitement reconnu qu'elle allait dès maintenant engager une Révision Générale des Politiques Publiques municipales. Gageons que cette RGPP version Gentilly ne sera pas la Régression Générale des Politiques Publiques qu'elle fustige par ailleurs.

Je ne saurais toutefois pas terminer ce compte-rendu du débat d'orientation budgétaire sans quelques lueurs d'espoir.
En effet, dans sa présentation Monsieur Daudet nous a donné des raisons d'espérer:
-La fiscalité immobilière : rappelez-vous, les débats précédents. Elle n'était jamais prise en compte à sa vraie valeur et donc, il y avait toujours cette « divine surprise » en budget rectificatif pour expliquer qu'on avait été prudent  et qu'on avait cette poire pour la soif. Bin, cette fois, il n'y aura pas de poire, c'est tout. On construira le budget sans en tenir compte comme d'habitude ou alors il faudra la prendre à sa valeur réelle.
-la charge financière : lors de la préparation des premières esquisses du budget, les taux étaient au plus haut. Depuis, ils baissent d'après Monsieur Daudet. Il faudra en tenir compte dans le budget aussi
-Lors des première esquisses du budget, le pétrole flambait. Depuis, ça se tasse un peu. Les experts (mais faut-il croire aux experts en cette matière), nous annoncent un baril à 45 dollars au moins pour 2009. Qu'on le regrette ou qu'on s'en réjouisse, cela sera-t-il en fin de compte intégré dans les prévisions de charges municipales ?
-Le plan de relance sarkosien n'aurait pas que des mauvais côtés. Le FCTVA (je vous en ai parlé tout à l'heure) ferait l'objet de remboursement anticipé (on prendrait en compte les investissements de 2007...ET de 2008). Bonne nouvelle : le projet Lénine rapportera ses premiers dividendes avant même d'avoir commencé puisque l'achat du terrain rentrerait dans l'assiette de FCTVA. Quand on vous dit que c'est un coup rentable!!

Évidemment, toutes ces bonnes nouvelles ne vont pas durer longtemps mais si on en tenait compte, cela donnerait un peu de marge de manoeuvre aux finances municipales ; D'ici le vote du budget: on pourrait y réfléchir, NON?

Voilà le compte-rendu du DOB est terminé.
Franchement, tous mes voeux accompagnent madame LA maire et ses adjoints. Bâtir un budget avec de telles contraintes sans renoncer ni à ses principes, ni à ses projets, c'est une gageure !

Mais quelle force de caractère! Un autre, dans des situations analogues, ne renonce ni à ses principes, ni à ses réformes. C'est à cela qu'on reconnaîtrait les grands hommes, paraît-il!
Mais heureusement il existe toujours cette fameuse « variable d'ajustement ». Pour ce grand homme auquel je faisais allusion, c'est l'emploi et notamment l'emploi public ; à Gentilly, c'est le contribuable, tout au moins celui qui peut payer!
CQFD!!

Qu'a-t-on appris d'autre hier soir?

En vrac:
Les travaux de couverture de l'A6B vont commencer le 1° septembre 2009
Ses travaux vont être pris en charge pour la partie communale par...la CAVB (« Mme Thatcher » va être contente).
Ses travaux font saliver les promoteurs immobiliers. Imaginez  ce qu'on pourra faire du site de l’ancien collège Pierre Curie et du mall (
une dalle aménagée avec des commerces, des activités, des espaces de promenade) qui va s'étendre entre Gentilly et le Kremlin-Bicêtre.

Le nouveau règlement intérieur est semble-t-il déjà entré en vigueur puisque derrière madame LA maire, il y avait hier soir une grande colonne d'appareils électroniques. On enregistrait donc, les débats? Ce  serait une bonne nouvelle et la preuve que notre amendement voté par 32 voix sur 33 n'était pas inutile. La démocratie avance camarades!!

La fin du Conseil Municipal  a été consacrée aux travaux pratiques sur le thème « malgré la crise, nous ne toucherons, ni à nos politiques, ni à nos pratiques sociales » puisqu'on a parlé des loisirs des enfants en classes de découverte (à Châtel et  la Croix Valmer), pour les primaires, en classes lecture-écriture en Puysaie (la région natale  de Colette fera-t-elle naître des vocations précoces d'écrivains?), pour les cours préparatoires, d'une subvention au Foyer de Rosa Parks et des dépenses culturelles pour le reste.

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique Guizien

Publié dans #Politique locale

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2009

Les socialistes de Gentilly s'associent à l'appel de La Paix Maintenant, repris ici :

Appel à une manifestation silencieuse dimanche 18 janvier, à Paris, à 15 h devant le Mur de La Paix, face à l’Ecole militaire, sur le Champ-de-Mars
(métro  École militaire)


sous le mot d’ordre :


Deux peuples, Deux Etats, Une Paix

    Face à la guerre à Gaza et à l’accumulation intolérable des victimes civiles palestiniennes, personne ne peut rester indifférent.
Compte tenu des risques de débordements prévisibles, nous n’avions pas encore manifesté notre opinion dans la rue, que ce soit dans les rassemblements communautaires de soutien inconditionnel à la politique israélienne ou pour le soutien à Gaza.              
Le moment est venu de le faire et de rappeler les principes auxquels nous sommes attachés : celui de la paix entre Israéliens et Palestiniens, mais aussi, en France, ceux de la laïcité républicaine et du vivre ensemble.
Lors de la manifestation du 10 janvier, près du premier cortège regroupant les personnalités, de nombreux slogans de haine ont été proférés. Des militants brandissant des drapeaux du Hezbollah et du Hamas scandaient en arabe « Destruction d’Israël »….
Nous sommes consternés par de tels débordements, qui se sont déjà produits par le passé. Nous ne faisons pas l’amalgame entre les militants sincères de la cause palestinienne qui cherchaient à exprimer leur douleur, que nous partageons, devant la situation des Gazaouis, et ceux qui appelaient à la haine. Mais nous sommes atterrés par le fait que des organisations et partis se réclamant de la laïcité républicaine se retrouvent aux côtés de la mouvance islamiste la plus dure.
Face aux manifestations unilatérales et aux dérapages inacceptables, il est temps de faire entendre la voix de la raison et de manifester pour les DEUX peuples.
Depuis des années, nous défendons le principe d’une paix négociée entre Israéliens et Palestiniens. L’Initiative de Genève en avait tracé la voie. Celle de la Ligue arabe, validée par l’immense majorité des pays arabes, prouve qu’un accord entre Israël et  le monde arabe est aujourd’hui possible.
En conséquence, La Paix Maintenant appelle à un rassemblement silencieux dimanche 18 janvier
Nous nous adressons à la communauté internationale afin qu’elle intervienne pour : 
  • Imposer un cessez-le-feu immédiat entre Israël et le Hamas, qui mette fin aux opérations militaires israéliennes et aux tirs de roquettes du Hamas et qui garantisse la sécurité des populations israélienne et palestinienne
  • Demander à l’Egypte et Israël la levée du blocus de Gaza, tout en empêchant la contrebande d’armes vers Gaza
  • Accélérer la reprise des négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne en vue d’aboutir à un accord global et définitif, acceptable par les deux peuples.
S’associent d’ores et déjà à cet appel du mouvement La Paix Maintenant les organisations suivantes :
Ni putes ni soumises    AJHL (Association pour un Judaïsme Humaniste et Laïque)  Centre MEDEM-Arbeter Ring   Human Rights Voices   Cercle Bernard Lazare - Grenoble  Histoires de Mémoire   Collectif Dialogue & Partage  Amal - association culturelle franco-maghrébine (Grenoble)  Cercle Martin Buber (Genève)  SOS Racisme  Collectif Désirs d’avenir de Montreuil   Cercle Bernard Lazare   RéSo - Réformistes & Solidaires   Pax Christi  Collectif Deux Peuples Deux Etats de l’Est parisien  ULR CFDT St Nazaire   Conseil français des musulmans laïques  Paroles de Femmes
Les socialistes de Gentilly [...]                                                                         

Nous appelons toutes les organisations qui souhaitent s’associer à cet appel à le signaler à contact@lapaixmaintenant.org .  
La liste de ces associations sera complétée au fur et à mesure sur le site    www.lapaixmaintenant.org

Voir les commentaires

Rédigé par ps-gentilly

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2009

Si la neige ne tient (tenait) pas sur votre toit mais tient sur des pans de toits de votre voisinage orientés à peu près identiquement aux votres, alors il est probable que vous dépensez de l'énergie pour chauffer le ciel. C'est ce que fait la ville de Gentilly avec les gymnases du stade Maurice Baquet (voir les photos prises le 7 janvier ;  vous me direz qu'on a pas besoin de ce test pour le savoir!).





Pour un diagnostic beaucoup plus rigoureux on peut avoir recours à la thermograhie aérienne (photographie aérienne qui montre les déperditions d'énergie des bâtiments), il semblerait que cela ait été fait à Gentilly (en même temps que pour Paris ?) : on a hate de voir ce document dont l'existence a été évoqué à l'occasion d'une question du groupe Socialistes et Verts au Conseil municipal du 18 décembre.

Voir les commentaires

Rédigé par Guillaume

Publié dans #Développement durable

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2009

Ci-dessous la réponse de la section socialiste de Gentilly à une lettre du Comité France Palestine Solidarité de Gentilly, reproduite à la suite. Enfin, un communiqué du PS :



à Marc Prunier président du comité AFPS de Gentilly


Bonjour,

Nous avons bien reçu votre invitation à participer à votre manifestation de samedi prochain.

Comme vous le savez bien sûr, le Parti socialiste a fortement réagi devant l’aggravation de la situation au Proche-Orient. Il a condamné l’escalade militaire induite par l’intervention israélienne, en désapprouvant un « usage excessif de la force ». Nombreux sont ceux au Parti socialiste qui pensent que cette phase dramatique ne résoudra rien, multipliera les souffrances des Palestiniens, particulièrement à Gaza, et pourrait aggraver encore les ressentiments et les conflits dans la région.

Beaucoup d’entre nous estiment que ces évènements dramatiques étaient de plus ce que recherchaient aussi les dirigeants du Hamas, lorsqu’ils ont décidé de rompre la trêve précaire de ces six derniers mois et de reprendre les bombardements intensifs sur les civils israéliens, dont certains tirs sont d’ailleurs parfois retombés sur des habitants de Gaza.

Nous regrettons que cette responsabilité du Hamas, constatée par tous, y compris au sein du Fatah, ne soit même pas mentionnée par votre appel à la manifestation.

Nous sommes nombreux au Parti socialiste à penser que pour que la paix revienne un jour en Israël et en Palestine, les dirigeants israéliens devront accepter de négocier, aussi, avec le Hamas. Encore faudrait-il que ce mouvement, comme le Fatah l’a fait il y a quelques années, reconnaisse l’État d’Israël et cesse d’appeler à sa disparition pure et simple! Mais cette condition minimale n’est absolument pas réalisée et nous nous étonnons que vous n’y fassiez aucune référence dans vos analyses politiques.

Le Parti socialiste est aux côtés des Palestiniens pour qu’ils obtiennent et construisent un état stable et viable à côté d’Israël, et en paix avec ce pays. Nous sommes très sensibles aux drames provoqués par la guerre actuelle à Gaza. Mais tenant compte des termes de l’appel que vous nous avez adressé et de nos divergences d’appréciation, nous ne participerons pas au rassemblement que vous initiez samedi 10 janvier.

Avec nos salutations militantes


Patrice-Marie Sève

Secrétaire de la section gentilléenne du Parti socialiste




LE COMITE FRANCE PALESTINE SOLIDARITE AUX RESPONSABLES DE PARTIS POLITIQUES, DE SYNDICATS ET D'ASSOCIATIONS DE GENTILLY


Nous sommes indignés devant la guerre menée par Israël à Gaza et nous souhaitons qu'avec votre organisation nous organisions une action de protestation à Gentilly.


Après 18 mois de Blocus de Gaza, provoquant une crise humanitaire, manque de médicaments, manque de nourriture, pénurie d’eau….

Après 18 mois de provocation notamment par des assassinats « ciblés », d’incessantes incursions et assassinats en Cisjordanie.

Malgré un accord avec le Hamas comprenant, un cessez le feu mais aussi la levée du blocus de Gaza, Israël n’a fait que renforcer ce blocus.

Depuis le 27 décembre 2008, l’armée israélienne opère les plus violents bombardements jamais subis par les habitants de Gaza. Le 5 janvier on compte déjà, plus de 550 Palestiniens tués et près de 2500 blessés. Et, «ce n'est qu'un début », a prévenu Israël qui a commencé une opération terrestre qui n'épargne pas les civils. C’est un crime de guerre tel que le définit la 4ème convention de Genève.


Depuis 1948, l'État d'Israël n'a respecté aucune des résolutions de l'ONU. Depuis les « accords » d’Oslo la colonisation, la confiscation de territoires n’ont fait que s’intensifier, une politique de transfert de population est mise en œuvre dans et autour de Jérusalem. Israël détient dans ses prisons 11 000 prisonniers politiques palestiniens.


LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS, L’EUROPE ET LES USA SONT COMPLICES


A l'initiative de la France, les Ministres des Affaires Étrangères ont décidé le 8 décembre d'associer davantage l'État d'Israël à l'Union Européenne, malgré la décision de report de vote du Parlement européen. L'Etat d'Israël a compris qu'il pouvait poursuivre et intensifier impunément sa politique de force criminelle contre les Palestiniens: douze jours plus tard il lançait contre Gaza l'opération meurtrière que le Ministre israélien de la Défense Ehud Barak annonçait dès mars dernier.


Nous souhaitons organiser avec vous l’expression de la colère des gentilléennes et des gentilléens et demander :


L'ARRÊT immédiat DU MASSACRE à gaza


LA LEVÉE IMMEDIATE ET TOTALE DU BLOCUS


DES SANCTIONS INTERNATIONALES CONTRE ISRAËL en premier lieu LA SUSPENSION DE TOUT ACCORD D'ASSOCIATION ENTRE L'UNION EUROPEENNE ET ISRAËL


UNE APPLICATION RAPIDE DU DROIT INTERNATIONAL


Nous vous proposons de vous joindre à notre appel à un rassemblement de la population de gentilly devant la poste à 11h samedi 10 janvier s’associant ainsi à la journée international de manifestation pour Gaza.


Ce texte, accompagner de l’appel du collectif national pour une paix juste et durable entre palestinien et israélien (en pièce-jointe), servira de tract d’appel à la population de gentilly Si vous en êtes d’accord avec la signature de votre organisation.

Nous vous proposons aussi de vous joindre à nous pour distribuer ce tract, vendredi soir au RER à partir de 17h30 et samedi matin au marché à partir de 9h.

Nous vous prions d’apporter une réponse à ce courrier avant mercredi 19h.


Salutation militante

Pour le comité AFPS de Gentilly

Marc PRUNIER, président du comité




COMMUNIQUE DU BUREAU NATIONAL DU PARTI SOCIALISTE

ISRAEL-PALESTINE

Le Parti socialiste a toujours poursuivi une politique pour une paix durable au Proche-Orient fondée sur la création d’un Etat palestinien viable et l’assurance de la sécurité pour l’Etat d’Israël, deux Etats qui coexistent et se reconnaissent mutuellement.
C’est au regard de cet objectif que le Parti Socialiste considère qu’il n’existe pas de solution militaire à cette situation mais seulement une solution politique. Il condamne aujourd’hui fermement l’intervention terrestre israélienne en réponse aux tirs de roquettes du Hamas sur le Sud d’Israël qu’il a toujours condamnés.
Aujourd’hui, l’offensive militaire continue et fait des centaines de morts et de blessés dans la population civile à Gaza, qui connaît une situation humanitaire effroyable.
Cette escalade de violence met en danger toute la région, et, au-delà, peut avoir des répercussions jusque dans notre pays.
Le Parti socialiste exige un cessez-le-feu immédiat, un couloir humanitaire, le retrait des troupes israéliennes hors de Gaza, l’arrêt des tirs de roquette sur Israël et l’installation d’une force internationale de protection. Les socialistes demandent au Président de la République et au gouvernement français de porter au Conseil de Sécurité de l’ONU de manière coordonnée avec l’Europe, l’exigence d’une résolution contraignante pour les deux parties sous peine de sanctions.
Le Parti socialiste considère que c’est toute la communauté internationale qui doit se mobiliser pour aider les protagonistes à trouver une solution de paix durable dans la région.
Au-delà, le Parti Socialiste souhaite que l’action diplomatique de la France puisse se développer dans le cadre européen et travailler avec à la nouvelle administration américaine pour trouver ensemble une solution internationale pérenne au Proche-Orient.
Le Parti Socialiste propose une réunion exceptionnelle du Parti socialiste européen (PSE) pour aboutir à une position commune des socialistes dans toute l’Europe.

 

Voir aussi le communiqué national du Parti socialiste

Compte rendu du comité Palestine de Gentilly du 8/9/08

Voir les commentaires

Rédigé par ps-gentilly

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2009

L'INSEE vient de publier les chiffres de la population en France tels qu'ils ressortent du recensement basé maintenant sur des enquêtes annuelles étalées sur un cycle de cinq ans. 
En même temps les populations légales des communes en 2006 sont publiées. Elles sont importantes pour déterminer les dotations publiques versées au communes, le nombre de conseillers municipaux et un grand nombre d'autres décisions.

Intéressons-nous à l'évolution démographique de Gentilly et des six autres communes du Val-de-Bièvre depuis 1999, et même 1990.


De 1990 à 1999 le population du Val-de-Bièvre stagne à environ 182 000 habitants, mais cette stabilité cache un déclin démographique relativement prononcé à Gentilly et surtout Arcueil (qui perd plus de 10% de sa population, 6% pour Gentilly) tandis que le Kremlin-Bicêtre gagne plus de 4 000 habitants (+22%). Villejuif qui pèse environ un quart de la population du Val-de-Bièvre perd en neuf ans un peu plus de 2% de sa population.


Depuis 1999 la population du Val-de-Bièvre s'accroît d'environ 1% par an (+0,6% pour la France) avec cette fois un accroissement démographique généralisé. Si la tendance de croissance s'est poursuivie en 2007 et 2008, le Val-de-Bièvre doit aujourd'hui compter environ 200 000 habitants.

De 1999 à 2006 Arcueil et Gentilly font une fois encore moins bien que la moyenne avec des accroissement d'environ 0,8% par an (les récentes opérations immobilières à Arcueil ne sont pas prises en compte toutefois). Gentilly ne devance que L'Hay-les-Roses dont la population ne s'accroît que de 0,4% par an environ. Fresnes et surtout Cachan font nettement mieux que la moyenne, avec pour cette dernière une croissance supérieure à 1,5% par an aboutissant à un gain de près de 3000 habitants en 7 ans.

 

Au total Gentilly a retrouvé en 2006 sa population de 1990.


Pas d'info sur le détail des variations de population c'est-à-dire sur les parts respectives de l'accroissement naturel (les naissances moins les décès) et des aménagements-déménagements.

On notera que dans le cas de la France l'INSEE indique un solde migratoire limité à +71 000 en 2007, soit environ 30% de la croissance de la population française, ce qui est une exception en Europe : des pays comme l'Allemagne, l'Italie ou l'Espagne ont au contraire des soldes naturels défavorables et des soldes migratoires assez largement positifs.



Tableau 1 : Population municipale des villes du Val-de-Bièvre

Nom de la commune Population municipale 2006 Population municipale 1999 Population municipale 1990
Arcueil 19 129 18 060 20 332
Cachan 27 590 24 766 24 179
Fresnes 25 575 23 133 22 970
Gentilly 17 034 16 118 17 093
L' Haÿ-les-Roses 30 428 29 660 29 746
Le Kremlin-Bicêtre 25 567 23 668 19 344
Villejuif 50 571 47 321 48 362
Val-de-Bièvre 195 894 182 726
182 026

(Source : INSEE)


Tableau 2 : Taux de croissance annuels moyens des populations dans le Val-de-Bièvre
Nom de la commune 1990 à 1999 1999 à 2006 1990 à 2006
Arcueil -1,31% 0,82% -0,38%
Cachan 0,27% 1,55% 0,83%
Fresnes 0,08% 1,44% 0,67%
Gentilly -0,65% 0,79% -0,02%
L' Haÿ-les-Roses -0,03% 0,37% 0,14%
Le Kremlin-Bicêtre 2,27% 1,11% 1,76%
Villejuif -0,24% 0,95% 0,28%
Val-de-Bièvre 0,04% 1,00% 0,46%
(Source : INSEE)



BONNE ANNEE 2009
AUX 17 000 GENTILLEENS,
AUX 200 000 VAL-DE-BIEVROIS (?),
ET A TOUS LES LECTEUIRS DE CE BLOG, QUI VIENNENT PARFOIS DE TRES LOIN
 (notamment du Canada, souvent à la recherche d'info sur une centrale nucléaire... désolé pour eux!)

Voir les commentaires

Rédigé par Guillaume

Repost 0