Publié le 24 Juin 2016

Comme toujours nous publions ici notre tribune du Vivre à Gentilly qui cette fois ci traite de la surcharge dans les établissements scolaires gentilléens.

La question scolaire à Gentilly inquiète et mobilise à juste titre en cette fin du mois de juin. Deux fermetures de classe sont envisagées par le Rectorat, à Courbet élémentaire et à Lamartine maternelle, deux ouvertures sont proposées à Jean Lurçat (maternelle) et à l’école élémentaire Lamartine. Pourtant cette dernière école qui scolarise des enfants du Plateau et du Chaperon Vert ne dispose plus de locaux pour répondre correctement à une hausse d’effectifs sans précédent: 264 élèves en 2014 et 363 annoncés pour septembre 2016 ! Conséquences prévisibles pour l’école Lamartine : des classes surchargées, en maternelle à 29 élèves ; en primaire elles dépasseront souvent 30 élèves, dans un établissement aux espaces collectifs sacrifiés et avec un effectif total beaucoup plus lourd que ce qui est préconisé et pratiqué ailleurs en France pour ce cycle. Cette situation mettra en cause la qualité d’accueil des enfants à la rentrée prochaine. Aujourd’hui nous sommes bien loin d’un engagement pris en 2005 par les représentants de la municipalité lors d’un atelier pour l’opération de rénovation du quartier du Chaperon vert qui garantissait « des écoles et des centres de loisirs : modernes et adaptés, à taille humaine ; à proximité de chez vous ».

Les enfants scolarisés à Lamartine élémentaire font aujourd’hui les frais d’une nonanticipation de la livraison des nouveaux logements en particulier sur le terrain Lénine, avec l’arrivée d’une nouvelle population. Pourtant, une expertise effectuée en 2007, dans le cadre de l’Opération de Renouvellement Urbain au Chaperon Vert, prévoyait déjà la hausse actuelle des effectifs scolaires. Dans ses conclusions cette étude préconisait la construction d’une nouvelle école élémentaire dans l’environnement du Chaperon Vert. Les élus du groupe PS avaient alors tiré la sonnette d’alarme (voir sur notre blog) alors que la Municipalité, contestant l’analyse des experts, choisissait de ne pas tenir compte de ces avertissements.

L’afflux d’élèves à Lamartine élémentaire prévisible depuis 9 ans devrait être encore accentué dans les prochaines années par des réalisations immobilières en cours ou en projet à proximité de l’école. Cette situation pourrait se reproduire bien vite dans d’autres secteurs de Gentilly, par exemple à l’école Courbet car le développement urbain s’amorce dans les quartiers Reine Blanche et Gabriel Péri et s’accélérera avec la construction de la future gare de métro toute proche. Le renouveau démographique de notre commune que nous avons réclamé depuis longtemps semble maintenant bien amorcé. La population de la Ville pourrait dans les prochaines années passer de 16500 habitants à 20000 ou plus.

Ces changements en cours posent bien entendu beaucoup de questions : refonte de la carte scolaire ; capacité d’accueil des écoles déjà existantes ; espaces suffisants de restauration et d’activités périscolaires ; études sur la création d’un nouveau groupe scolaire. Sur tous ces points, une réflexion et une programmation doivent être engagées dès maintenant. Mais, dans l’urgence il va falloir aussi trouver des solutions rapides pour la rentrée prochaine. Or les élus municipaux n’ont pas encore été saisis des problèmes actuels. Lors des Conseils d’école à Lamartine n’ont été exposées ni réponses concrètes pour septembre, ni propositions pour les prochaines années.

La situation est également préoccupante pour la scolarisation des enfants au cycle suivant. Le collège Rosa Parks montre déjà des signes de saturation qui ne manqueront pas de s’accroitre avec la hausse de la population. Ce collège a été sous-dimensionné lors de sa construction par le Conseil départemental. Pensait-on alors l’évitement scolaire comme une fatalité et estimait-on notre ville condamnée à voir sa population stagner ? Ces dernières années l’évitement scolaire a diminué à Rosa Parks. Il serait bien dommage que les problèmes de capacité d’accueil remettent en cause la mixité sociale au collège à laquelle nous sommes très attachés.

Voir les commentaires

Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #éducation, #Politique locale

Repost 0