Un groupe de gauche, socialiste et écologiste

Publié le 11 Avril 2008

Nous remercions les 1450 Gentilléens qui nous ont accordé leur confiance le 9 mars dernier. Durant la campagne des municipales, nous pensons avoir contribué au dynamisme de la vie démocratique de notre commune. Nous nous engageons à poursuivre notre action dans ce sens au sein comme à l'extérieur du conseil municipal.

Les quatre conseillers municipaux qui composent notre groupe, trois socialistes et pour la première fois à Gentilly un représentant des Verts, ne sont pas membres de la majorité municipale. Ils ne participeront donc pas à la direction municipale. Nous ne nous considérons pas pour autant comme un groupe d'opposition.

Deuxième force politique à Gentilly avec plus du quart des suffrages exprimés, nous constituons une composante importante de la gauche dans ce nouveau conseil municipal. A ce titre, nous sommes décidés à participer de manière constructive et sans concession par rapport aux engagements que nous avons pris devant les Gentilléens, aux débats concernant l'avenir de Gentilly et le bien-être de ses habitants.

En effet, contrairement à ce qui a été affirmé au cours de la première séance du nouveau conseil municipal par les orateurs du groupe majoritaire constitué autour du Parti communiste, la liste de Madame Tordjman ne rassemble pas la "quasi totalité" des forces de gauche. Les socialistes et les verts tous regroupés au sein de la liste " à gauche le choix du renouveau" ne peuvent être considérés comme une composante négligeable de la gauche.

Ainsi, aucun groupe de ce conseil ne peut revendiquer la « quasi-totalité » de la représentation à gauche et se déclarer socialiste à la place des socialistes ou écologiste à la place des Verts. Décidément, au-delà des postures et des déclarations d'intention permanentes, il y a encore du chemin à faire à Gentilly dans la reconnaissance réelle du pluralisme et de la diversité indispensables au débat démocratique.

A cet égard, la concentration des principales délégations données par le maire et des indemnités votées par le conseil municipal entre les mains des trois premiers adjoints n'est pas un signe encourageant. Elle nous semble en tout cas peu conforme aux déclarations d'ouverture et à la volonté de répartition des pouvoirs qui n'ont cessé d'être proclamées au cours de la campagne.

Nos moyens d'action seront limités durant cette mandature. Nous nous exprimerons cependant avec détermination et en toute indépendance sur les pratiques et les comportements et surtout dans l'examen des projets qui seront soumis au conseil municipal. Nous serons force de proposition, partie prenante de l'action de la majorité de gauche lorsqu'elle sera transparente et nous paraîtra conforme aux intérêts des Gentilléens, critiques lorsque cela ne sera pas le cas.



Le groupe des élus du Parti socialiste et des Verts
Patrice-Marie SÈVE (Parti socialiste)
Martine GUILLAUME (Parti socialiste)
Vincent BERVILLE (Verts)
Marie-Sygne LECA (Parti socialiste)
Article à paraître dans VAG

Rédigé par groupe des élus

Publié dans #Politique locale

Repost 0
Commenter cet article