De l'utilité de la caricature

Publié le 13 Février 2006

Le Monde publie deux articles intéressants sur l'affaire des caricatures.
Le premier "Des écrivains face à la caricature: Les fanatismes religieux sont une menace pour nos démocraties. A quand l'incendie des bibliothèques?" par Salim Bachi, Jean-Yves Cendrey, Didier Daeninckx, Paula Jacques, Pierre Jourde, Jean-Marie Laclavetine, Gilles Leroy, Marie NDiaye, Daniel Pennac, Patrick Raynal et Boualem Sansal affirme le refus de "[...] porter un jugement esthétique, moral et sentimental, là où il n'est question que de principes fondamentaux pour nos démocraties [...]".
Dans le second "Anastasie, star mondiale" Laurent Bihl et Christian-Marc Bosseno, s'interrogent sur  ce qui définirait une "bonne" ou une "mauvaise" caricature. Il est notamment fait référence aux caricatures anticléricales que ce blog vous propose ici.

Rédigé par Michel & Guillaume

Publié dans #Opinions

Repost 0
Commenter cet article

Michel 19/02/2006 11:38

Chers amis,   Le Théâtre du Soleil et Ariane Mnouchkine nous offrent l'hospitalité pour réfléchir et débattre ensemble sur "La censure au nom de l'islam", le vendredi 24 février 2006, à 20 heures.   Après nos débats, une soupe sera servie au public.   Veuillez réserver, le plutôt possible, vos places par retour mail.   Amicalement,   Tewfik Allal,   Association du Manifeste des libertés
Le Théâtre du Soleilaccueillel'Association du Manifeste des libertéspour une soirée de réflexion et de débat surLa censure au nom de l'islamVendredi 24 février 2006, à 20 heuresL¹épisode des caricatures n¹est ni un événement isolé, ni accidentel.L¹histoire contemporaine de la censure au nom de l¹islam est jalonnéede meurtres, d¹attentats, d¹interdits de penser et de parler.Elle correspond à une politique menée, à la fois, par les États et les mouvements islamistes,afin de faire régner la peur, soumettre les consciences,imposer une morale unique, étouffer les voix de la liberté.Se taire ou tergiverser, c¹est accepter l¹inacceptable, devenir complice de l¹infâme.Cartoucherie, 75012 ParisPour se rendre à la Cartoucherie : métro Château-de-Vincennes, puis autobus 112 ou navette "Cartoucherie".Veuillez réserver vos places par retour de mail(ou en adressant votre mail à : manifeste@manifeste.org)