Contre le projet de loi Sarkozy sur l'immigration

Publié le 14 Mai 2006

Hier nous avons distribué un tract  contre le projet de loi sur l'immigration. Dans l'après-midi plus de 10 000 manifestants auraient répondu à l'appel du collectif contre une immigration jetable, que le PS relayait. Sans doute en comparaison des manifs anti CPE, le cortège parisien paraissait peu fourni (la météo n'était pas très favorable non plus). Les troupes les plus visibles étaient celles des syndicats et de l'extrême gauche. Le PS a du mal à mobiliser, les appels à manifester n'ont été distribué qu'à l'initiative de quelques sections (merci à celle du 14ème dont le tract trouvé dans le métro a été une source d'inspiration pour nous). Il va falloir revoir l'organisation dans la perspective des élections de 2007 (ça devrait être facilité par l'arrivée massive de nouveaux adhérents !).

Voici le texte de notre tract, le dessin au dos (bientôt !) et d'autres illustrations par Fred H.

Pour tenter d'escamoter le débat sur les questions sociales et sur son bilan catastrophique, la droite agite une fois de plus l'épouvantail de l'immigration. Le projet de loi conteste aux immigrés le droit de vivre en famille, de se marier, d’étudier, de reclamer l’asile politique. Il ne fera que "fabriquer" de nouveaux sans-papiers...

Cette politique alimente le DESORDRE SOCIAL en installant un sentiment d'exclusion et d'injustice chez ces enfants d'étrangers qui, nés en France, n'auront jamais vu leurs parents travailler que de façon illégale.

Ce projet constitue UNE NOUVELLE ATTEINTE AU DROIT DES PERSONNES, AUX VALEURS REPUBLICAINES ET HUMANISTES.

Il entend passer à une immigration « choisie » (les travailleurs très qualifiés qui pourront prétendre à la carte « Compétences et Talents ») plutôt que « subie » (tous les autres). Privilégier une immigration sélective n'est pas sans risque pour les pays d'origine qui peuvent être privés de compétences essentielles à leur développement (professions de santé par exemple). Mais surtout, comment un pays replié sur lui-même et qui abandonne sa tradition de terre d'accueil espère-t-il attirer les étrangers les plus qualifiés ? Les pays comme le Canada, qui donnent des opportunités aux immigrés qualifiés n’ont pas pour autant fermé leurs frontières à l’immigration familiale et bafoué les droits des immigrés.

Cette loi serait INEFFICACE, ce n’est pas encore plus de PRECARITE qui permettra de réguler les flux migratoires mais une coopération avec les pays d’origine pour favoriser le développement (visas permanents pour permettre les aller-retours, remboursement des investissements éducatifs des pays du Sud dont profitent les pays du Nord, etc).

Aujourd’hui certains peuvent être tentés par l’indifférence en se croyant protégés par leur nationalité. Mais C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT REAGIR, à force de concessions LES LIBERTES DE TOUS SERONT ATTAQUEES, ET IL SERA PEUT-ETRE TROP TARD…



Dessins par Fred H.


A lire absolument sur l'"accueil" des immigrés aujourd'hui en France,
dans le Journal d'un avocat :
- "Bienvenue en France" (et ce commentaire)
- "Zapi days"
- "Air Chiotte" et "Air Chiotte est-il possible ?"

Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #Politique nationale

Repost 0
Commenter cet article