PLU : les orientations et propositions du groupe des socialistes et apparentés

Publié le 9 Juin 2006

- Population : Gentilly (16 000 habitants) peut accueillir de nouveaux habitants pour retrouver sa population des années 80 (18 000).
- Habitat collectif : maintenir le logement social (56%); assurer la mixité (diversité des logements et fonctions) dans tous les quartiers et nouvelles opérations.
- Habitat pavillonnaire : à protéger (contenir les volumes, autoriser la construction sur des parcelles de 120 m² au lieu de 200).
- Equipements : îlot Mairie : récupérer les surfaces (garages, ateliers) pour créer un vrai centre administratif et un parking public; scolaires : travaux sur les écoles Barbusse et Lurçat, regroupement des élèves du primaire du Chaperon Vert et du Plateau à Lamartine; culturel : une salle de spectacle; vie de quartier : équipement pour les jeunes sur la future couverture A6a; espaces verts : à Victor Hugo et au Chaperon Vert, mieux les adapter (aux enfants en particulier).
- Activités et commerces : développer l’activité sur Paul Vaillant-Couturier, Gabriel Péri et les commerces sur la rue Frérot, dans le Centre ville, au 162, au Chaperon Vert.
- Liaisons : désenclavement du 162, de V. Hugo, réglementation du stationnement, zones 30, favoriser les liaisons douces : cours de la Bièvre, Aqueduc de la Vanne, pistes cyclables, circulations et accès des personnes handicapées, rendre les trottoirs aux piétons.
- ORU sur Arcueil-Gentilly (Opération de Renouvellement Urbain du Chaperon Vert et du Plateau).
Le dossier ANRU déposé par Gentilly, contrairement à celui d’Arcueil, se signale par son absence de véritable projet urbain. Le maintien de certains immeubles empêche tout remodelage conséquent. Notre proposition est de créer une centralité au carrefour de l’avenue Lénine (à requalifier complètement ; marquer l'axe Nord-Sud - giratoire au carrefour avec PVC) et du nouvel axe ouest-est franchissant l’autoroute A6a jusqu’au RER. Les constructions nouvelles du terrain Lénine (dont logements étudiants) d'une part, l’école Lurçat et ses alentours d'autre part, constitueraient le cœur d'un quartier attractif (développement du commerce lié au passage). Les deux 10 étages ne peuvent pas être restructurés et sont promis dans le dossier actuel à une démolition dans…15 ans ! Nous proposons leur démolition dans les 5 à 7 ans à venir avec constructions préalables, pour assurer le relogement (en gardant des loyers modérés).
Nous sommes favorables à une zone d’activité sur Paul Vaillant-Couturier entre Montrouge et l’église du Sacré-Cœur, aux couvertures de l’A6a et du RER, à un gymnase qui pourrait être commun à Arcueil, Gentilly et la Cité U.
- Couverture A6b : prévoir un traitement des 2 carrefours Jaurès et Malleret-Joinville en vraies entrées de ville (giratoires pouvant être bordés de constructions, faire l’entrée du CHU sur Jaurès). Terrains du collège Curie : privilégier des activités devant le damier phonique ; prévoir un équipement sur la rue Jean-Louis ; des maisons de ville en position centrale.
- Centre Ville : valoriser la place de la mairie ; possibilité d’augmenter la densité.
- Règlement : Garder le COS (m² construits par rapport à la surface de terrain), les limites de hauteur et d’emprise au sol déterminant le volume des constructions.
- Développement durable : traduire cette priorité dans le PLU. Viser la plus haute qualité environnementale (isolation, énergies renouvelables, récupération des eaux pluviales, terrasses plantées, etc.) par la réglementation et l'incitation (bonus sur le droit à construire), pour tous les bâtiments (privés, sociaux et publics).

(texte paru dans "Vivre A Gentilly")

Rédigé par Groupe des élus socialistes et apparentés

Publié dans #Politique locale

Repost 0
Commenter cet article