Lancement de Paris-Métropole, présidée par Jean-Yves Le Bouillonnec

Publié le 13 Juin 2009

Paris-Métropole est née, présidée par Jean-Yves Le Bouillonnec, député de la 11ème circonscription du Val-de-Marne, dont fait partie l'ouest de Gentilly.


Voir l'article de paris.fr.ci-dessous


Un président, Jean-Yves Le Bouillonnec, cinq vice-présidents dont le maire de Paris et le président de la région Ile-de-

France: le syndicat d'études Paris Métropole et ses 93 membres est lancé. Ses premiers travaux, en juillet, porteront sur les transports. Interview de Jean-Yves Le Bouillonnec en vidéo.



Mercredi 10 juin 2009 : naissance de Paris Métropole
envoyé par mairiedeparis. - L'info internationale vidéo.



Paris Métropole prend son envol. Mercredi 10 juin, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les collectivités rassemblées dans le syndicat mixte d’études se sont réunies solennellement pour procéder à l’élection du bureau, des vice-présidents et du président, à l’entrée des nouveaux membres, à la mise en place des groupes thématiques, ainsi qu’à l’adoption d’une charte de fonctionnement et d’un calendrier de travail.


Que va faire Paris Métropole ?


C’est Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, qui préside Paris Métropole pour un an. Il sera entouré de cinq vice-présidents : Bertrand Delanoë, maire de Paris, Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d’Ile-de-France, Philippe Laurent, maire de Sceaux, Patrick Braouezec, président de la Communauté d’agglomération Plaine Commune et Jacques JP Martin, maire de Nogent-sur-Marne.


Solidarité financière, transports, logement...


C’est « un moment historique », s’est félicité Bertrand Delanoë qui ajoute, à l’intention du nouveau président : « Jean-Yves, Paris est totalement à tes côtés ». « Nous devrons être concrets et pragmatiques », poursuit le maire et vice-président, « entreprendre sur les transports, la solidarité financière, le logement et l’aménagement urbain ». Et de préciser ensuite : « Nous voulons travailler dans la loyauté avec l'Etat ». 
Le président du conseil régional, Jean-Paul Huchon, insiste sur l’importance de la question du logement : « Nous n’avons pas le droit d’échouer sur ce sujet ».
Pour Patrick Braouezec, Paris Métropole « donne la parole à toutes les collectivités à égalité » et permet de « défendre le point de vue des banlieues ». Montreuil par exemple dont la maire, Dominique Voynet, évoque « de nouveaux défis à relever, notamment la baisse des émissions de carbone ».

Dès juillet, le syndicat se réunira pour travailler sur la question des transports. Il compte aujourd’hui 93 membres que Jean-Yves Le Bouillonnec appelle « à faire vivre le conseil syndical pour le bien de nos habitants ». Doté d'un budget d'un million d'euros, le syndicat pourrait accueillir prochainement de nouveaux membres, tels le département des Hauts-de-Seine.

Rédigé par ps-gentilly

Repost 0
Commenter cet article