Bilan d'étape du blog, loi DADVSI, Ségolène Royal et DSK, chômage

Publié le 31 Juillet 2006

Un article estival pour d'abord vous remercier d'être nombreux à visiter ce blog, nous l'esperions mais le nombre de visiteurs est une bonne surprise. Depuis sa création le 15 décembre 2005 le blog a eu en moyenne 33 visiteurs par jour, chacun consultant en moyenne 3 pages. Surtout nous sommes en ce moment plutôt entre 50 et 100 "visiteurs uniques" par jour.

Une déception toutefois : les commentaires sont bien rares… pour le moment!

95% des visites sont directes, c'est à dire qu'elle ne passent pas par un moteur de recherche ni ne proviennent d'un site externe. Elles viennent d'internautes ayant directement entré l'adresse du blog sur leur navigateur.

Le trafic externe ou lié au moteur est toutefois intéressant car nous disposons d'informations statistiques les concernant. Ainsi nous observons des visites régulières en provenance d'autres blogs politiques, du PS bien-sûr mais pas seulement. Les moteurs (surtout Google, un peu Yahoo –pour faire plus original voir cet article –) amènent 2% de nos visiteurs. Les mots clés qui conduisent vers nous sont d'abord des combinaisons de "gentilly blog ps" (Gentilly seul suffit, mais il peut alors s'agir de quebecois à la recherche d'information sur une centrale nucléaire !). Viennent ensuite des mots relatifs à l'image (photos, affiches, carricatures). Les images anticléricales  puis les affiches de l'année 1936  ont trouvé leur public. On note aussi la présence de mots clés relatifs au développement durable  qui est à l'honneur sur ce blog. Ainsi, c'est ici qu'on peut s'informer et prendre des idées sur la manière d'instiller du développement durable dans les règles d'urbanisme.

Il y a aussi quelques bizarreries : quelqu'un serait tombé sur nous en entrant "coiffe or coiffes" sur yahoo!


N'oubliez pas que vous pouvez vous tenir informé de notre production (pas très fournie pendant cette période de vacances!) en vous inscrivant dans la rubrique "Pour être informé" dans la colonne de droite.


Après ce moment de nombrilisme quelques informations ou reflexions :

- Le Conseil Constitutionnel vient de valider en la durcissant même la loi DADVSI sur les droits d'auteur face à l'internet. Je ne suis pas très compétent sur le sujet, lisez plutôt Maître Eolas. En gros les possibilités illimitées d'échanges d'informations, de logiciels, de musique en particulier, qu'offrent les nouvelles technologies fragilisent les droits d'auteur et l'industrie des médias (les coûts de diffusion tendent vers zéro). La loi arbitre résolument en faveur des intérêts en place. Il est évidemment complexe de trouver le point d'équilibre entre droit de propriété et liberté des consommateurs et des créateurs mais là manifestement c'est raté, d'autant que le Conseil Constitutionnel, du fait de l'imprécision du texte de loi, a retoqué les quelques dispositions qui adoucissaient la loi. Résultat, la notion d'intéropérabilité (qui ouvre par exemple la possibilité d'écouter une musique sur différents systèmes et non seulement celui prévu par le vendeur du support original) disparaît à peu près, le coutournement des mesures de protection reste passible de prison… On aboutit à une loi largement inapplicable mais qui pourrait fragiliser le développement des échanges et en particulier les logiciels libres. Vivendi et autres majors sont servies.

Encore une bonne raison de changer de majorité en 2007. (le PS devra faire des propositions, peut-être repenser à la license globale?)

- Sur le projet du PS : la cohérence a encore patît de l'affichage jugé nécessaire de l'unité de tous les socialistes. Pas sûr que les partis sociaux-démocrates d'Europe (qui eux s'assument en tant que tels) se reconnaissent dans ce texte. Pas de réelle analyse des relations internationales et européennes et donc de projet international à proprement parler. Difficile d'expliquer comment les socialistes vont relever efficacement les défis qui se présentent (développement durable, viellissement et dette publique, inégalités, dynamisme économique, etc.). Il reste du travail pour notre candidat(e).

- A ce sujet, mon préféré est DSK (voir formulaire pour affirmer votre soutien à la candidature de DSK en 2007) mais s'il ne parvient pas à créer rapidement un mouvement en sa faveur dans l'opinion et surtout à convaincre une majorité de militant alors pourquoi pas un ticket Ségolène Royal – DSK ? Moscovici, principal lieutenant de Strauss Kahn, n'écarte pas cette possibilité. Ségolène Royal semble capable de bousculer l'orthodoxie, d'incarner une gauche enfin décomplexée par rapport aux dogmes et idées stériles de l'extrême gauche. Elle peut rassembler et créer une dynamique. DSK comme premier ministre lui apporterait une forte crédibilité sur le terrain économique et en politique internationale. Surtout il est le plus capable d'innover pour forger les outils d'une politique efficace dans la mondialisation. Un tel ticket ne pourrait se concrétiser qu'après le vote des militants, qui doivent avoir le dernier mot sur le choix de leur candidat.


- Le gouvernement se félicite de la baisse du chômage. Cette baisse du chômage "officiel" (les chômeurs recensés) est indéniable mais les cris de victoire de la droite sont très prématurés : d'abord la baisse doit beaucoup aux emplois Borloo, soit le classique "traitement social du chômage" que la droite critique habituellement, et avec raisons quand comme aujourd'hui c'est un Etat désargenté qui créé des emplois aidés (en fait souvent des formations) dont il ne pourra assurer la perennité. Ensuite la population active n'augmente quasiment plus, en tout cas beaucoup moins qu'auparavant, pour une raison démographique qui n'a rien à voir avec l'action gouvernementale. Enfin, et c'est le plus important, les véritables créations d'emplois restent faibles (les emplois que de Villepin attribuent au CNE sont en fait des emplois qui auraient été créés de toute façon, souvent en CDI) et sont dues à une croissance modeste malgré l'environnement international favorable, une croissance surtout à crédit, les français s'endettent de manière inquiétante (en particulier en biens immobiliers surrévalués, l'éclatement de la bulle immobilière est très probable) de même que l'Etat qui accumule une dette qu'il faudra bien rembourser par des impôts futurs. La droite va laisser le pays dans une situation économique inquiétante. Pour se rassurer on peut se dire que la situation n'était pas non plus terrible en 1997, et que la gauche avait su redresser la situation...

Rédigé par Guillaume

Publié dans #Vie du blog

Repost 0
Commenter cet article

Narboni 14/10/2006 21:35

N'oubliez pas le chômage
Travail, chômage, société
Un site bien documenté qui donne beaucoup d'informations et bouscule quelques idées reçues, à voir ici > http://travail-chomage.site.voila.fr/index2.htm
Quelques thèmes ...
France Des mythes autour de l'emploiChômage officiel et chômage réel en 2005Le chômage réel en France : 1996 et 2005Gains de productivité du travail - 1997-2003
La durée du travail en FranceEvolution de l'emploi en France : 2002 - 2007   Cinq ans d'emploi du secteur privé en France : 2001-2005La population active de 2005 à 2050
Grande BretagnePlus d'emplois créés en France qu'en Angleterre en 15 ansDurée du travail : 32 heures en AngleterreLe modèle libéral britannique : emploi et chômage
DanemarkDanemark et chômage : le modèle danois n'a aucun mériteLe modèle danois : beaucoup d'emplois publics
Droit du travailCoût du licenciement en CDICommentaire sur le CNE et le CPE