Le meeting de DSK à Alfortville

Publié le 8 Octobre 2006

Mercredi 4 octobre se tenait à Alfortville un meeting de DSK (voir vidéo ici), veritable lancement de sa campagne présidentielle. L'ambiance était bonne, un peu genre primaires à l'americaine peut-être (avec les affiches DSK 2007 distribuées à tous), l'assistance assez diverse avec pas mal de jeunes (dans le Val de Marne les jeunes socialistes sont très actifs pour DSK).


Le discours de DSK m'a semblé, comme souvent, bon, mettant l'accent sur l'importance du compromis et du contrat à côté de la loi en politique. La necessité de remettre en marche la machine économique, notamment par l'économie de la connaissance, si l'on veut disposer des moyens de nos ambitions sociales, a été fortement affirmé. Bien-sûr aussi le choix d'une poursuite de l'égalité réelle plutôt que formelle. Autrement dit ne pas se contenter de donner des droits mais lutter contre les inégalités "à la racine" en concentrant des moyens notamment sur la petite enfance, les zones en difficulté, et en s'assurant de l'efficacité des politiques.

Le besoin d'une relance de l'Europe n'a pas été passé sous silence : c'était le moyen pour DSK de dire sa préférence pour les petits pas plutôt que pour les "grands soirs" qui n'arrivent jamais (flêche en direction de Fabius et autres vendeurs de "Plan B"), le Traité constitutionnel illustrait cela. Les applaudissements d'abord très timides de la salle –attention sujet glissant!– sont montés en puissance. Aussi de dire qu'à la table de négociation européenne il faudrait un dirigeant français experimenté, il ne suffirait pas qu'il ait de bon conseillers... C'était là une des petite pic à l'adresse de Ségolène Royal, l'autre étant le doute exprimé sur la mise en avant de la Nation, DSK rappelant que le socialisme porte à l'internationalisme.

Un clin d'œil : Juste à côté du gymnase où se tenait le meeting on trouvait le café The Royal…

Rédigé par Guillaume

Publié dans #Politique nationale

Repost 0
Commenter cet article