Rapport Marc, Migaud, Strauss-Kahn sur la fiscalité . Proposition pour un seuil à l"'impôt Johnny", et exemption des chercheurs

Publié le 9 Février 2007

François Marc, Didier Migaud et Dominique Strauss-Kahn ont remis à Ségolène Royal leur rapport sur la fiscalité.
On peut lire des commentaires sur le blog de DSK (dont le mien recopié ci-dessous)
Et constater que la grande majorité portent sur la proposition d'une taxation des expatriés, vite appelée "Impôt Johnny".
Ce type de taxe existe déjà aux Etats-Unis (à partir d'un seuil de revenu qu'il serait bon de reprendre aussi) comme l'évoquait Hugues dans son blog (peut-être est-il l'inspirateur de cette proposition ?).

Mon commentaire sur le blog de DSK :

Concernant "L'impôt Johnny" : il existe quelque chose de similaire pour les citoyens expatriés d'un grand pays assez peu socialiste, les Etats-Unis. Et ça ne déclenche pas l'hysterie qu'on trouve dans certains commentaires ici...

J'aimerais juste que DSK précise que comme dans le cas des Etats-Unis, cet impôt sera prélevé uniquement pour les revenus élevés (autrement dit sera fortement progressif). Il ne s'agit pas de taxer le garçon de café à Londres ou le chercheur débutant à Boston (tiens, pourquoi ne pas exonérer tous les chercheurs, même ceux très bien payés, à condition qu'ils fassent une partie de leur carrière en France ? éventuellement en les remboursant à leur retour ?)

A voir aussi en soutien à cet impôt :
"No taxation without representation (et vice versa)" de Hugues :
http://hugues.blogs.com/commvat/2007/01/no_taxation_wit_1.html

Le reste du rapport, plus important, me convient bien. Bravo !

Pour la taxe carbone : à mettre en place même sans accord européen. S'il était prelévé à la consommation, en fonction du contenu carbone du produit acheté, il toucherait les biens importés mais pas les biens exportés vers des pays n'appliquant pas de taxe carbone. donc pas de problème de compétitivité.

 

Rédigé par Guillaume

Publié dans #Economie

Repost 0
Commenter cet article