Déclaration de désistement de Jean-Luc Laurent et Michèle Moranchel

Publié le 12 Juin 2007

Elections législatives du 17 juin 2007

Déclaration de Jean-Luc LAURENT et Michèle MORANCHEL

pour la 10ème circonscription du Val-de-Marne

Jean-Luc LAURENT et Michèle MORANCHEL, candidats de la gauche unie présentés par le Parti Socialiste, le Mouvement Républicain et Citoyen et le Parti Radical de Gauche remercient chaleureusement les 7928 citoyennes et citoyens qui ont choisi dans la continuité de la campagne présidentielle de Ségolène Royal de leur apporter leurs suffrages.

 

Grâce à vous, nous avons, à partir de notre diversité et de notre unité, commencé à bâtir une force et un levier pour s’opposer à la droite et préparer l’avenir.

 

Bien qu’arrivés en tête de tous les candidats au Kremlin-Bicêtre, les électeurs nous ont placés en deuxième position sur l’ensemble de la circonscription parmi les candidats de la gauche avec 23% des suffrages.

 

Dimanche prochain, nous devons battre la droite dans notre circonscription comme dans tout le pays pour empêcher la toute puissance de l’UMP et l’accaparement de tous les pouvoirs par un seul parti. C’est pourquoi, dans toutes les circonscriptions où les citoyens sont appelés à voter à nouveau dimanche 17 juin, l’ensemble de la gauche, les écologistes et les républicains doivent se rassembler.

 

Dans notre circonscription, Pierre Gosnat, candidat présenté par le Parti Communiste Français a été placé en tête de tous les candidats. Il devient par notre désistement républicain qui permettra ailleurs aussi, d’élire le plus grand nombre de députés de gauche, le candidat de toutes les forces de gauche.

 

Avec le Parti Socialiste, le Mouvement Républicain et Citoyen et le Parti Radical de Gauche, nous appelons donc les électrices et les électeurs qui nous ont apporté leur confiance le 10 juin mais aussi les abstentionnistes beaucoup trop nombreux à reprendre le chemin des urnes et à voter Pierre Gosnat, candidat de toutes les forces de gauche.

 

Par votre vote dimanche 17 juin vous adresserez un message clair pour les cinq prochaines années : le désordre injuste et inégalitaire n’est pas le projet de société dont la France a besoin.

 

        Jean-Luc LAURENT                                        Michèle MORANCHEL

Maire (MRC) du Kremlin-Bicêtre                     Maire-adjointe (PS) d’Ivry-sur-Seine

 

 Le 11 juin 2007

 

www.jeanluclaurent.fr

Jean-Luc LAURENT

30, rue du Général Leclerc

94270 Le Kremlin-Bicêtre

Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #Politique locale

Repost 0
Commenter cet article

Fred H 18/06/2007 17:03

Prétendre que les communistes représentent un "extrémisme idéologique contre lequel tout vrai démocrate devrait combattre" me choque en tant que démocrate justement. les communistes se sont battus avec nous à de nombreuses reprises pour défendre les droits des citoyens dans la démocratie française. Que vous soyez en désaccord avec leurs politiques cela est acceptable, c'est parfois aussi mon cas. Vous pouvez aussi porter un regard sans complaisance sur les crimes commis dans l'Histoire par des hommes qui se reclamaient de l'idéologie communiste, mais il faudrait alors aussi rendre hommage aux nombreux communistes qui, en France notamment, se se sont battus contre la barbarie nazi. Etre démocrate c'est faire la différence entre Poutine et Marie George Buffet! Et si par le plus pur des hasards, une idéologie extrémiste était portée par la majorité présidentielle ne croyez vous pas que les élus communistes défendraient nos valeurs? 

Anadema 16/06/2007 15:35

Est-ce un signe que la démocratie se porte bien quand un parti modéré choisit de soutenir un parti extrêmiste, quelles que puissent en être les raisons ?
Pour moi, l'extrême gauche comme l'extrême droite - parce qu'autorisés - sont des partis qui ont le droit au respect et à la parole, ils servent chacun à leur façon à faire progresser le débat démocratique. Mais il ne faut pas oublier ce qu'ils sont au fond : un extrêmisme idéologique contre lequel tout vrai démocrate devrait combattre.
Nous devrions tous être choqués de la même manière quand un candidat UMP soutient un candidat du FN que quand un candidat du PS soutient un candidat du parti communiste qui affiche encore sa faucille et son marteau sur ses bulletins de vote.
Mais sans doute est-ce un défaut de l'humanité que de ne pas savoir se souvenir de son histoire.