Jean-Yves Le Bouillonnec "contre-ministre"

Publié le 29 Juin 2007

ASSEMBLEE

Le PS se dote de son cabinet,

Jean-Yves Le Bouillonnec à la ville et au logement.

Nouveauté au PS. L'opposition se dote d'un cabinet de 22 membres. A charge pour eux de contrer les différents ministres mais aussi de présenter "des solutions alternatives", a promis Jean-Marc Ayrault.

L'initiative n'a connu qu'un seul précédent sous la Ve République, en 1967 ! Le PS innove donc par la formation d'un cabinet "fantôme", sur le modèle de ce qui se fait en Grande-Bretagne. Un cabinet dont chacun des membres se voit attribuer un secteur précis pour une meilleure efficacité dans l'action politique.

"J'ai proposé une équipe pour animer le groupe socialiste", a expliqué le chef des 204 députés PS Jean-Marc Ayrault lors d'un point de presse, préférant parler d'"équipe" plutôt que de "shadow cabinet". Il s'agira de "s'opposer avec la plus grande fermeté", mais aussi de présenter des "solutions alternatives", a-t-il promis. "Nous ne nous contenterons pas de dire non, nous dirons ce que nous proposons comme solution alternative".

Concrètement, ce contre-gouvernement est composé de 22 vice-présidents de groupe, dont sept femmes, faute de candidates en nombre suffisant. Arnaud Montebourg, ancien porte-parole de Ségolène Royal, devient premier vice-président du groupe en charge de la Prospective, ministère occupé par l'ex-socialiste Eric Besson au sein du gouvernement Fillon. Le fabiusien Philippe Martin devient deuxième vice-président en charge du Développement durable, face au numéro 2 du gouvernement Jean-Louis Borloo.

 La prime a été donnée aux petits nouveaux et aux députés expérimentés, avec un nombre important de "ségolénistes". Tout juste élues le 17 juin, George Pau-Langevin, Sandrine Mazetier et Michèle Delaunay - qui a vaincu Alain Juppé - se voient ainsi attribuer un portefeuille virtuel.

Jean-Marc Ayrault prendra en charge les Affaires étrangères et européennes, face à Bernard Kouchner au Quai d'Orsay.

Par ailleurs, deux porte-parole du groupe socialiste ont été désignés : Aurélie Filippetti, ancienne conseillère de Ségolène Royal, et André Vallini, ancien président de la commission d'enquête parlementaire sur Outreau.

La liste des 22 membres de ce cabinet :

Président : Jean-Marc Ayrault (coordination affaires étrangères et européennes)
Premier vice-président : Arnaud Montebourg (responsable de la commission prospective)
Second vice-président : Philippe Martin (développement durable, agriculture)

Vice-présidents :
François Brottes : responsable de la commission Affaires économiques
Patricia Adam : responsable de la commission de la Défense
Jerôme Cahuzac : responsable de la commision des Finances
Manuel Valls : responsable de la commission des Lois
George Pau-Langevin : immigration et co-développement
Sandrine Mazetier : éducation
Jean-Yves Le Bouillonnec : logement et ville
Victor Lurel : outre-mer
Bernard Roman : institutions
Marisol Touraine : protection sociale 
Gaëtan Gorce : travail
André Vidalies : entreprises
Michèle Delaunay : politique de l'âge, vieillissement
Pascal Terrasse : santé
Martine Lignières-Cassou : transports
Alain Claeys : enseignement supérieur
Jean-Yves Le Deault : recherche
Gérard Charasse : "sans portefeuille", coordination avec les PRG
Geneviève Gaillard : environnement et économie sociale

Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #Politique nationale

Repost 0
Commenter cet article