Un bonus accordé sans contreparties suffisantes (et nos voeux pour 2012!)

Publié le 1 Janvier 2012

A paraître dans Vivre à Gentilly de janvier

Paroles d'élu, de Bouchra Benmadani :

 

[le 3 janvier 2012 : nos voeux n'apparaissent pas dans VAG. Renseigement pris il s'agit d'un oubli du studio de PAO externe et d'un manque de vigilance côté Mairie de Gentilly... vous pouvez les trouver à la fin de cet article]

 

Voir aussi un texte plus technique sur le même sujet

et un document rédigé avant le conseil municipal par Guillaume Gaulier présentant nos propositions pour le bonus environnemental portant sur les hauteurs

 

Le conseil municipal vient de décider que sous certaines conditions environnementales la hauteur maximale autorisée pour les immeubles des zones non pavillonnaires augmentera de 20%,  passant de 21m à 25,2m.
Les socialistes ont voté contre. Nous sommes pourtant favorables depuis longtemps, au principe du bonus environnemental. Pendant la préparation du Plan Local d’Urbanisme nous avions souhaité que dans les zones pavillonnaires l’augmentation de 1 à 1,2 du Coefficient d’Occupation des Sols soit soumise à des conditions environnementales. Dans les zones sans COS, nous avions trouvé inadapté et insuffisant le bonus environnemental limité à une  augmentation de 1,5m de hauteur. Nous insistions par ailleurs sur la nécessité de critères exigeants et contrôlés pour accorder des bonifications.
En mars 2007, le PLU a été voté sans les voix des élus socialistes en raison de l’insuffisance des mesures environnementales et du manque d’ambition de la rénovation de la partie gentilléenne du Chaperon Vert.
Quatre ans plus tard, la majorité municipale nous donne rétrospectivement raison sur
le bonus de hauteur. Alors, pourquoi les élus socialistes ont-ils dit non au texte présenté ?
Deux conditions essentielles manquaient pour que nous nous prononcions pour la règle permettant aux constructeurs de bénéficier de ce bonus appréciable de 20%.
La première tient aux critères environnementaux qui apparaîtront dans le règlement du PLU: trop imprécis, ils rappellent seulement la nécessité de « satisfaire à des critères de performance énergétique élevée », et le besoin « d’équipements de production d’énergie renouvelables ou de récupération ». Ces exigences ne sont pas plus contraignantes que la réglementation qui va prochainement s’imposer partout en France.
La seconde concerne les nuisances créées par des bâtiments de grand gabarit pour les habitants voisins (perte d’éclairement et de vues, surplomb) : aucune règle particulière n’a été prévue pour en limiter les effets négatifs.
Ainsi, au-delà de cette question et contrairement au procès d’intention que nous intente le Maire et les élus de la majorité municipale, nous ne nous opposons pas à une densification de certaines zones, même si Gentilly est déjà une ville relativement dense. Nous ne sommes pas non plus contre la construction des nouveaux logements que cette densification permettrait. Nous revendiquons simplement une meilleure maîtrise de la densification, notamment en ce qui concerne la transition avec les zones pavillonnaires. Sur ce point le PLU n’est pas assez précis et doit être révisé. 
Il a fallu quatre ans pour qu’un bonus de hauteur soit envisagé pour des raisons environnementales. Espérons qu’il ne faudra pas aussi longtemps pour rendre effectives des dispositions encadrant cette règle et pour que soient introduites des modifications du PLU permettant une approche plus harmonieuse du développement urbain de Gentilly.
Enfin, s’il est vrai, comme elle ne cesse de le rappeler pour ignorer ou délégitimer nos propositions, que l’actuelle équipe municipale est le reflet du choix d’une majorité de Gentilléens, il serait faux de penser que le débat démocratique n’a lieu que tous les six ans et s’arrête au lendemain des élections. Ce débat au contraire doit se poursuivre tout au long de la mandature pour enrichir les projets qui sont soumis au conseil municipal. En cela, la participation des 27% de l’électorat que nous représentons  ne peut être de trop.

 

Que cette année 2012 soit une année de réussite pour vous-même et pour vos proches et voie notre action commune contribuer à  plus de justice et de fraternité.


Rédigé par ps-gentilly

Publié dans #Politique locale

Repost 0
Commenter cet article